Image

Bubble Car : jeu de coopération pour compter

Bubble Car (Oxybul) est un jeu qu’on peut utiliser en jouant avec un groupe de 4 élèves maximum. Ce jeu ainsi que la petite voiture ronde plaisent beaucoup à mes élèves de maternelle. Il contient 1 plateau en carton solide, 1 pion, 1 voiture Bubble Car et un dé en bois relativement grand allant jusqu’à 3.

But du jeu pour les élèves
Conduire ensemble la Bubble Car chez ses ami(e)s avant que sa jauge d’essence ne soit vide.

Cases spécifiques
Case verte :
relancer le dé.
Case “Boum” :
faire un 2 ou un 3 avec le dé pour pouvoir repartir.
Case “Tunel magique” : la Bubble Car arrive directement chez ses ami(e)s à l’arrivée.
Case rouge : la Bubble Car sort du circuit, s’arrête sur le parking et récupère 1 cran de jauge d’essence.

Les objectifs de l’enseignant peuvent être variés :
– Attendre son tour (patience).
– Comprendre un jeu de société aux règles simples.
– Apprendre à coopérer et à jouer en équipe avec un but commun.
– Reconnaitre les constellations du dé jusqu’à 3 (parfait pour les PS) et compter jusqu’à 3.
– Savoir s’orienter et se déplacer sur un jeu de plateau. Ceci n’est pas toujours simple pour des élèves de maternelle, en général ils ont tendance à compter à partir de la case sur laquelle se situe la Bubble Car.

Lien avec les langues étrangères
En plus de cela on peut aussi utiliser ce jeu pour apprendre à nos élèves à compter jusqu’à 3 dans une langue étrangère… L’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’italien, l’arabe ou la langue en lien avec le thème de la période en cours.
Par exemple dans mon cas, le japonais : ichi, ni, san (un, deux, trois).

Advertisements
Video

Libérée… des livrets !

Libérée des livrets” est une vidéo Youtube qui fait le buzz en ce moment. Cette vidéo à la fois réaliste et humoristique parodie la fameuse chanson “Libérée, délivrée” de la Reine des neiges (Disney).
Cette vidéo a été réalisée en partie par Cécile Mouré qui est professeur des écoles et directrice au sein d’une école élémentaire située dans le Val-de-Marne. C’est probablement une maitresse plein d’humour, ses élèves doivent avoir bien de la chance ! Les paroles sont drôles avec une chorégraphie plutôt originale. Enfin l’enseignante a un visage très expressif et elle chante bien. Pour finir, il y a une petite boutade pour ceux qui pensent que les enseignants sont payés à rien faire… il fallait oser ! Surtout, n’hésitez pas à partager, même l’IEN a apprécié 😉

La page Facebook de Cécile Mouré : La maîtresse, au coin

Image

Art : Takashi Murakami

Takashi Murakami est né le 1er février 1962 à Tokyo. Il est un peintre, sculpteur et artiste plasticien japonais. Il est mondialement connu et considéré comme l’un des chefs de file du mouvement artistique du néo-pop japonais dit Superflat.

La réalisation de mes élèves de PS/MS
Cette œuvre collective a été conçue avec du Colorex et des pinceaux relativement fins. Cette réalisation permet de travailler les algorithmes ainsi que la précision : les élèves doivent s’appliquer afin d’éviter de trop dépasser… Pour les PS, l’algorithme n’était pas obligatoire.
Vous pouvez également colorier les fleurs ou découper sur du papier coloré les différents éléments qui constituent une fleur afin de reconstituer des fleurs si vous souhaitez vous éloigner un peu plus de la version originale.

Le modèle (noir et blanc) à colorier, à peintre ou à découper de la fleur initiale :
=> FlowerTakashiMurakami

Image

Chien et chat en origami

Dans le cadre de mon projet autour du Japon, j’ai abordé avec mes élèves de MS l’art de l’origami. L’origami vient de “oru” qui signifie “plier” et de “kami” qui veut dire “papier”. Cette activité artistique originaire de Chine s’est rapidement répandue au Japon et y a connu un grand succès dès le 12ème siècle. L’origami consiste à plier une feuille de papier colorée ou/et avec divers motifs afin de créer un personnage, un objet ou le plus souvent un animal. En général, la feuille a une forme carrée.
Avec des élèves de cycle 1, l’origami est tout à fait abordable mais pour commencer il convient de choisir des modèles très simples à réaliser (chien, chat, cœur, avion, bateau…) que vous trouverez gratuitement sur internet. Lorsque vous êtes avec vos élèves, prendre un petit groupe (2 à 3 élèves) et faites en sorte qu’ils soient à côté de vous afin qu’ils puissent bien comprendre et reproduire les différentes étapes du pliage en vous imitant. Enfin laissez vos élèves ajouter les yeux, la bouche, le nez… Pour les modèles du chien et du chat ainsi que pour rendre la chose plus rigolote, vous pouvez également proposer des yeux mobiles, des autocollants, l’ajout d’un chapeau…
Par la suite, il est tout à fait possible de mettre dans la classe et à disposition des élèves des modèles ainsi que des feuilles carrées pour qu’ils puissent s’entraîner à suivre les étapes de réalisation du modèle sélectionné. Enfin, l’origami permet de développer l’agilité manuelle, la coordination main-oeil, mais aussi d’aborder la géométrie d’une façon ludique.

Le saviez-vous ?
Friedrich Fröbel, pédagogue allemand (1782-1852) à l’origine des fameux jardins d’enfants (kindergarten) et de nombreux jeux pédagogiques destinés aux enfants de 3 à 6 ans considérait le pliage (donc l’origami) comme une réelle aide pédagogique pour le développement de l’enfant. D’ailleurs au Japon, l’origami est une activité courante dans les écoles et elle se pratique dès l’âge de 3 ans !

Bonus
Montrer une courte vidéo sur l’origami est un plus pour la compréhension mais aussi pour motiver vos élèves, tout comme le fait de regarder ou d’apporter différentes réalisations.

Consulter mon tableau “Origami for kids” sur Pinterest.

Image

Atelier autonome : formes à encastrer

Matériel
– Un panier.
Des formes connues à encastrer (disque, carré, cœur, étoile, fleur, triangle…)
BoitesGigognesÂge
Dès 2 ans.

Objectifs PE
– Développer sa logique.
– Classer des formes selon un critère de taille et de forme.

Objectif présenté à élève
Mettre ensemble les objets qui ont la même forme et les encastrer du plus grand au plus petit ou du plus petit au plus grand.

Évolutions possibles
– Changer les formes.
– Modifier le nombre de formes.

Vocabulaire possible
Encastrer, ensemble, forme (les noms communs des différentes formes), grand, petit…

Attendus du programme 2015 – Explorer les formes, les grandeurs… – p.18
– Classer des objets en fonction de caractéristiques liées à leur forme.
– Classer ou ranger des objets selon un critère de longueur ou de masse ou de contenance.

Image

Tamago (Tadaski Akiyama)

4ème de couverture
Dans leur nid, les œufs que Maman Poule a couvés avec amour sont sur le point d’éclore. Les uns après les autres, les poussins brisent leur coquille pour sortir au grand jour. Tous sauf un, qui donne des coups de bec avec acharnement mais n’arrive pas à se dégager. Voilà le petit poussin condamné à rester enfermé dans son œuf !
Avec le temps, Tamago (œuf en japonais) ne grandit toujours pas. Il est même plus petit que ses frères cadets ! Mais il s’habitue peu à peu à sa condition et finit par y trouver des avantages. En effet, le jour où Tamago et ses petits frères se font attaquer par un corbeau, ils vont découvrir qu’il est parfois utile de ne pas être comme les autres !
Découvrez les péripéties de Tamago, héros dur à l’extérieur mais tendre à l’intérieur pondu par le génie des histoires pour enfants au Japon.

Avant-propos de l’auteur
Tamago est un petit poussin qui n’arrive pas à briser sa coquille. Le temps passe, et le voilà devenu grand frère ! Les enfants sont tous pareils : ils sont d’abord très optimistes et se disent : “Allez, je vais faire des efforts !” puis ils finissent par céder à la facilité. Dans ces cas-là, les parents leur répondent : “Pourquoi fais-tu des promesses si tu es incapable de les tenir ?”. Mais au fond, ça fait partie de la joie d’être parents.
A cause de son obstination, Tamago est condamné à rester dans son œuf. Mais sa maman s’adapte très vite à cet imprévu et sans le juger, elle le protège tout naturellement. Si j’en avais l’occasion, j’aimerais moi aussi soutenir mes enfants s’ils font un petit “détour” dans leur vie. Parce que si j’en suis là aujourd’hui, c’est également grâce à des détours.

Mon avis
Une série de 3 albums de littérature de jeunesse avec des illustrations simples et épurées. Un personnage attachant, un message de tolérance et d’amour ainsi qu’une petite dose humour. En langage, beaucoup de synonymes, des onomatopées et un vocabulaire plutôt riche sur le plan des adjectifs. En graphisme, il y a des pistes à exploiter : chemin, boucle, zigzag, disque, trait… Un album intéressant à utiliser à tout moment et plus particulièrement lors de la période de Pâques puisqu’il raconte les péripéties d’un petit poussin sans évoquer de fait religieux. Cet album me semble idéal pour les élèves de PS/MS/GS dont la séparation avec les parents n’est pas toujours simple les matins d’école !

Sur l’auteur (présentation tirée du livre Tamago)
Il fait ses études à la faculté des Beaux-arts de la capitale, d’où il ressort avec un diplôme de la section design en 1988. Puis il se lance dans la création de livres pour enfants et remporte le Prix Nouveau Talent lors du 14ème Concours du livre d’images des éditions Kodansha pour Fushigi na carnival (Le carnaval mystérieux) en 1992. Il est récompensé par le Prix National du Livre d’images pour Hayaku nete yo (Va vite te coucher !) en 1995.
Avide de rencontres avec ses lecteurs, Tadashi Akiyama parcourt régulièrement l’archipel nippon afin d’animer des séances de lectures vivantes et très prisées par les enfants, autour de ses albums.
Auteur extrêmement prolifique, ses séries de personnages emblématiques sont régulièrement adaptées en dessins animés, il est un des maitres de la littérature de jeunesse japonaise.

Acheter les livres
Bonjour Tamago !
Dur dur d’être Tamago
Tamago… transformation !