Video

Dis Maîtresse !

Cette semaine (le 25/11/2015), le film Dis Maîtresse réalisé par Jean Paul Julliand est sorti au cinéma. Ce film suit une classe de Toute Petite Section (TPS), c’est-à-dire d’enfants de moins de trois ans sur la totalité d’une année scolaire.

Tourné au sein d’une école maternelle du quartier populaire des Minguettes à Vénissieux dans le département du Rhône. Ce film est un documentaire qui retrace l’évolution de ces enfants, il part du premier jour de classe riche en pleurs et va jusqu’au spectacle de fin d’année plein de bonne humeur.

Tout au long du film, nous pouvons suivre les enfants dans leur découverte du monde grâce à de nombreuses activités : malles de jouets, art plastique, jardinage, peinture, bricolage, gymnastique, musique, excursion à la ferme…
Nous les voyons aussi apprendre la langue française, à vivre ensemble et à devenir autonomes (se laver les mains, aller aux toilettes, partager, dire “merci”).

À travers les interrogations, les doutes et les joies de Géraldine, la “Maîtresse de la classe”, c’est également l’occasion de faire découvrir au grand public un métier peu connu (nécessitant un Master 2) : celui de Professeur des Écoles en maternelle et plus spécifiquement en Toute Petite Section.

Enfin, il nous montre par de multiples preuves l’importance et les bénéfices d’une scolarisation dès l’âge de 2 ans pour les enfants issus des quartiers populaires et ne parlant pas français.

Advertisements
Image

Atelier autonome : cartes à lacer

Matériel
– Un panier ou un plateau
– De la ficelle colorée (si possible de la même couleur que les cartes à lacer)
– Des cartes à lacer (lien vers un site super qui propose gratuitement des cartes à lacer et d’autres supports visuels bien sympathiques : Busy Little Bugs)

Âge
Dès 3 ans 1/2.

Objectifs directs

– Développer la confiance en soi et la volonté
– Développer les habiletés motrices : tenir le lacet, le passer dans un petit trou, contrôler son geste.

Objectif formulé à l’enfant
Passer la totalité des lacets dans les petits trous des méduses (ou d’autres formes/représentations)

LacetsMedusesPrésentation de l’atelier
– Proposer à l’enfant de prendre le panier/plateau avec délicatesse, d’aller le poser sur une table ainsi que de s’asseoir.
– S’asseoir à côté de l’enfant et sortir un à un les objets du panier/plateau en les nommant. Inviter l’enfant à répéter.
– Prendre une méduse plastifiée et insérer le lacet dans le premier trou, puis le deuxième… jusqu’à la fin.
– Tendre la méduse plastifiée à l’enfant pour qu’il puisse observer le tout.
– Reprendre la méduse, retirer délicatement et doucement le lacet devant l’enfant. La poser dans le panier.
– Inviter l’enfant à essayer en observant s’il a bien compris l’atelier.

Évolutions possibles
– Changer les formes plastifiées.
– Prendre des formes en feutrine.
Exemples : carré, triangle, disque, rectangle (domaine 4 du programme de 2015 et attendu « … Savoir nommer quelques formes planes… ») ou en lien avec le projet/l’album de la période.
– Utiliser des fils de scoubidous.

Fiche PDF à télécharger pour les PE/PES en lien avec le programme de 2015, ses domaines et ses attendus : 5.3-LacetsCartes-PesMaternelle

Image

Graphisme : traits, disques et points au Colorex

Voici un petit exercice tout simple (d’après une idée de ma tutrice MAT) de réinvestissement en graphisme.
Pour cela il ne faut qu’une feuille A3, des cotons-tiges et du Colorex !
À faire avec un tablier et un adulte pour éviter les tâches de Colorex plutôt impossibles à effacer 😉

Video

Sortie de l’album “Un monde meilleur”

Aujourd’hui, le 20 novembre 2015 est sorti l’album “Un monde meilleur” de Kids United, un groupe de 6 enfants âgés de 8 à 15 ans et rassemblés sous l’égide de l’UNICEF (Le Fonds des Nations unies pour l’enfance). Cet album  est l’occasion de célébrer la Journée internationale des droits de l’enfant et une partie des bénéfices reviendra directement à l’UNICEF afin de continuer ses programmes d’action et d’aide en faveur des enfants issus des pays en voie de développement.

Les chansons de l’album toucheront toutes les générations et espérons-le, contribueront à éveiller les consciences ainsi qu’à rappeler d’une façon innocente les valeurs humanitaires qui font de nous des êtres humains et non pas de simples machines dénuées d’émotions.

Les 13 titres de l’album célèbrent tous la paix et l’espoir, ils sont les suivants :

  1. « On écrit sur les murs » (Demis Roussos)
  2. « Sauver l’amour » (Daniel Balavoine en duo avec Hélène Ségara)
  3. « Toi + moi » (Gregoire)
  4. « Parce qu’on vient de loin » (Corneille)
  5. « Tout le bonheur du monde » (Sinsemilia)
  6. « Il faudra leur dire » (Francis Cabrel en duo avec Corneille)
  7. « Chanter pour ceux » (Michel Berger)
  8. « Des ricochets » (UNICEF)
  9. « Imagine » (John Lennon)
  10. « Happy » (Pharrell Williams)
  11. « Papaoutai » (Stromae)
  12. « Eblouie par la nuit » (Zaz)
  13. « Last Christmas » (Wham!)

La marraine du projet est la chanteuse Hélène Ségara et son parrain n’est autre que le chanteur Corneille, également ambassadeur de l’UNICEF. Quant aux petits chanteurs ils se nomment Carla, Ezra, Esteban, Nilusi, Gabriel et Gloria et bénéficient déjà d’une certaine renommée en France.

Video

Les chemins de l’école (série)

Après le film Sur le chemin de l’école voici la série Les chemins de l’école. Cette série documentaire montre les difficultés et les périples que doivent affronter de jeunes enfants pour pouvoir se rendre à l’école afin de réaliser leurs rêves. La plupart de ces enfants appartiennent à la toute première génération de leur famille à accéder à l’éducation. Ils considèrent cet accès comme une réelle chance et non comme une obligation.

Cette série passera sur France 5 du 15 novembre 2015 au 20 novembre 2015 à raison d’un épisode de 30 minutes diffusé chaque jour à 15h30.
Vous pourrez ainsi suivre lors des 6 épisodes ces enfants formidables sur le chemin qu’ils empruntent quotidiennement pour accéder à un avenir meilleur.

Les épisodes sont les suivants (résumés France 5) :

  • Épisode 1 : Habitant en Inde dans un hameau des rives de la mer du Bengale, Devi effectue plus d’une heure de marche à travers rizières et forêts pour rejoindre son école.
  • Épisode 2 : Âgé de 11 ans, Ani, qui vit dans un archipel au nord-est de la Malaisie, doit effectuer un long trajet en pirogue, pour aller à l’école et en revenir.
  • Épisode 3 : Pour Francklyn et Olivier, deux frères qui habitent une zone isolée de l’île de Madagascar, aller à l’école est une aventure dangereuse et épuisante.
  • Épisode 4 : Au Nord-Vietnam, Cho et sa petite sœur, issues de la minorité Hmong, franchissent de périlleux sentiers de montagnes pour atteindre leur école.
  • Épisode 5 : Erbol habite les montagnes, en Kirghizi et son cheval est son seul moyen de se rendre au collège, situé à des kilomètres de la ferme où il vit avec ses parents.
  • Épisode 6 : Né pendant le conflit israélo-palestinien, Youssef entreprend chaque matin un dangereux trajet à travers les rocailles arides pour aller à l’école, en Cisjordanie.

Lien de l’association : Sur le chemin de l’école.

Video

L’éducation positive (Claire Blondel)

Claire Blondel, maman et entrepreneur partage dans ce discours (TEDxLyon 2012) son expérience internationale. Dans cette vidéo, elle partage un message simple mais pas toujours facile à appliquer : Focalisons-nous plutôt sur les réussites de nos enfants (ou élèves) au lieu de nous focaliser sur leurs erreurs. »

Dans son discours elle aborde la notion de “normalité”, mais aussi celle du danger lié à la peur de se tromper, de faire des erreurs et d’entraîner ainsi la réprobation des adultes, des professeurs… Cette peur qui peut créer chez le jeune enfant un grand manque de confiance en soi, d’estime de soi mais aussi d’autonomie et cela dès l’école maternelle. (D’où l’importance des exercices auto-correctifs Montessori ou d’inspiration Montessori qui évitent à l’enfant de toujours demander l’approbation/la validation de l’adulte !)